Bienvenue à Serpaize

Présentation de la commune


Serpaize, est l'une des communes des plus jeunes de France puisque créée le 13 août 1926 (date du Journal Officiel).
Elle se situe au Nord-Ouest du département de l’Isère, sur les premiers plateaux qui dominent Vienne à l’Est.
Elle dépend du canton de Vienne-Nord. Reliée à Vienne par la RD75, axe de transit Bourgoin-Vienne qui longe la commune au sud et par la voie communale n°1 qui débouche au centre ville de Vienne, elle bénéficie d'un accès rapide aux grandes infrastructures :
Autoroute A7 à 7 km, Rocade Est à 8km, Vienne à 5 km, Lyon à 22 km

Le village développé sur un plateau à l’écart des grandes voies de transit offre un cadre de vie privilégié.
Superficie : 1 171 hectares, Altitude : 311 mètres, 1908 habitants en 2016.
Paroisse du diocèse de Vienne.
Groupe scolaire « Les acacias » composé de quatre classes maternelles et sept classes élémentaires.
Maisons anciennes, châteaux de La Grotte, de Grange-Haute.
Vie locale : nombreuses manifestations et commémoration…

Équipements

-Un pôle culturel inauguré en septembre 2017 : il abrite la bibliothèque/ médiathèque, une salle festive multi activités, l’ensemble accessible de plain pied ; trois salles en rez de jardin et des espaces de rangement sont destinés aux associations.

-Un ensemble sportif composé d’un terrain de football, de deux courts de tennis et d’un mur, d’une piste d'athlétisme.

-Une aire de jeux de plein air pour les enfants/ados de 3 à 15 ans composée de modules multi activités pour les petits, d’une structure en cordage (pyramide), d’un skate park avec rampes, barres et plateau pour les plus grands. Un babyfoot, une table de ping-pong en dur, des bancs et tables de jardin complètent cette aire de plein air.


Commerces

-Une boulangerie, pâtisserie, épicerie, presse « Perrier »
-Un restaurant bar « Le Marléa »
-Un salon de coiffure « Justine »
-Un institut de beauté « Centre de bien-être L’essentiel »
-Un garage « Guironnet »

Nombreux artisans dans tous les corps de métiers.



Histoire de Serpaize

 


- Le nom de Serpaize apparaît en 994 et fait partie d’une seigneurie qui couvre les paroisses de Serpaize et de Villette jusqu’au 14ème siècle.

- Rattaché au Comté de « Savoye », la paroisse passe au Dauphiné avec le traité de Paris (05 Janvier 1355) qui met fin aux guerres, partageant les territoires entre le Dauphin et le Comte de Savoye.

- En 1458, après une mortalité importante au 14ème et 15ème siècles, la paroisse de Serpaize ne compte plus que douze chefs de famille.

- Serpaize appartient à cette époque à la seigneurie de Formont qui regroupe les paroisses de Serpaize, Villette, Saint Hyppolyte et Saint Maurice, ces deux dernières étant des paroisses de Chuzelles. Jusqu’à la Révolution, cette communauté de quatre paroisses reste groupée en une seule châtellenie ; cependant, la dominance sur la seigneurie va être modifiée à plusieurs reprises.

- La seigneurie de Formont appartient à la vieille famille Maubec-Montlor, descendant des Boczosel, une des premières familles féodales. Avec la montée de la noblesse, la seigneurie a été vendue successivement à des familles socialement importantes : Henri Boher, Alexandre de Long-Berard, Etienne d’Aiguebelle, Claude Paris et Hercule de Portales.


Ecole de Serpaize
Photo de l’école qui deviendra la mairie en 1927 et qui l’est toujours après des travaux d’agrandissement.


- Les conditions de vie de la population sont difficiles à cause des rentes, servis, redevances en nature, corvées, droit de ban, dîme et terrains soumis à la taille. La polyculture (froment, seigle, blé principalement et un peu de chanvre), vignes, noyers et l’élevage représentent les principales activités pour la population uniquement agricole. Au 19ème siècle début 20ème, le chanvre disparaît, le froment se développe, les mûriers font leur apparition et la superficie des prairies artificielles augmente.

- En 1701, la communauté Serpaize-Villette-Chuzelles comptait 130 chefs de famille. La Révolution donne naissance à la municipalité de Villette-Serpaize-Chuzelles. L’empire rattache cette municipalité au canton de Vienne-Nord.
- Evolution de la population : Sous le consulat on compte 900 habitants, 973 en 1806, 1602 en 1846, 1312 en 1872 et plus récemment 479 habitants en 1975, 1159 en 1990 1419 en 2007 et 1908 en 2016.

Création de la commune de Serpaize
Photo prise lors de la création de la commune de Serpaize.


- L’instruction publique progresse au même moment avec l’existence d’une école congréganiste installée à Serpaize transformée en école ordinaire en 1883.

- Pour comprendre les difficultés rencontrées pour la création de la commune de Serpaize, il est nécessaire de comprendre la situation géo-politique depuis la révolution. Il existait quatre sections pour le territoire actuel. Les habitants étaient donc administrés par 4 municipalités Villette-Serpaize-Chuzelles, Septème, Luzinay et Vienne. Ils étaient représentés par 3 élus à Septème et 3 élus à Villette.

- C’est l’esprit d’autonomie, notamment à l’égard des droits féodaux, qui soude encore les habitants. Ils sollicitent l’érection de leur territoire en commune dès 1830 puis officiellement en 1854 (véto de Septème). En 1869, Napoléon III décrète la nomination d’un délégué de Serpaize au Conseil Municipal de Septème. En 1875, Chuzelles est érigée en Commune. Depuis 1896, les actes d’Etat Civil sont déposés dans le bâtiment communal sous la responsabilité d’un élu de Serpaize. Une nouvelle tentative a lieu en 1905 mais se heurte au véto de Villette et Luzinay. En 1913, le principe de commune autonome est admis malgré l’opposition de Villette mais il faudra 13 ans pour régler le problème des limites définitives. Monsieur François Couturier et Monsieur Joanny Colin conduisent les séparatistes épaulés par Monsieur Lucien Hussel, Conseiller Général du Canton
-La loi du 12 août 1926 ( journal officiel du 13 août 1926) érige en Commune les sections de Serpaize dépendantes de Vienne, Villette, Septème et Luzinay.
 

Inauguration de la commune
Inauguration de la commune le 1 septembre 1927
Monsieur François Couturier et Monsieur Joanny Colin fondateurs de la commune
Monsieur François Couturier et Monsieur Joanny Colin fondateurs de la commune.

.Inauguration de la commune


- Les élections pour désigner le premier Conseil Municipal ont lieu le 14 avril 1927 et Monsieur François Couturier est élu maire de la commune de Serpaize.

-L’électrification de la commune est réalisée entre 1925 à 1935 ; la distribution d’eau potable est généralisé entre 1953 à 1959. L’éclairage public est décidé en 1965.
La construction du groupe scolaire actuel est décidée en 1951 avec la création de la cantine en 1954.

-« L’association des sociétés » est créée le 22 janvier 1964 pour réaliser, avec l’aide des habitants de la commune, la construction de la salle des fêtes, le « Foyer serpaizan » actuel.


Contactez-nous
Mairie de Serpaize
115 place du 19 mars 1962
38200 Serpaize

Tél : 04 74 57 98 17
Fax : 04 74 57 09 88
secretariat@mairie-serpaize.fr
Contactez-nous

Horaires d'ouverture
Mardi de 14h30 à 18h30
Mercredi de 9h à 11h30
Vendredi de 14h30 à 18h30

VISITE VIRTUELLE SERPAIZE 360°

localisation